Propriétés Maupas 38

  • LIEU
    Lausanne, VD, Suisse

  • MAITRISE D’OUVRAGE
    Client privé

  • MANDATAIRES PARTENAIRES
    Hofmann + Gailloud architectes
    HRS

  • PRESTATIONS
    Complètes selon SIA 105

  • MONTANT DES TRAVAUX
    465’000.-

  • CATÉGORIE
    Quartiers
    Jardins privés

  • ANNÉES
    2013 - 2016

Mandataire spécialiste pour le projet privé des jardins du Maupas, nous nous sommes appliqué à constituer un espace à trois facettes.
Le premier espace, le plus important, est la préservation et l’agrandissement du jardin privé du client.
Par son tracé, l’aménagement projeté établit un raccord harmonieux avec la structure existante du jardin, reprenant les principes des jardins réguliers du début du XX ème siècle. On se raccorde ainsi au réseau de plate-bandes et d’allées gravillonnées constituant, avec la gloriette en bois découpé, la composition originelle du jardin recensé par l’inventaire des jardins historiques et noté 4/4.
Le concept végétal du projet prend en compte le contexte bâti, les ombres portées (des arbres maintenus et des immeubles voisins) et le caractère patrimonial que constitue le vieux jardin existant dont la substance caractéristique est préservée par la construction.
En outre, le recensement à l’inventaire des jardins historiques incite à faire un choix d’essences végétales adaptées au site, aussi ces sélections sont le fruit de coordination étroite avec le SPADOM.
Cette situation de vieux jardin correspond donc à une ambiance de fraîcheur et d’ombrage que la palette végétale se propose d’exploiter et de valoriser : là où c’est suffisamment ensoleillé des rosiers lianes et des rosiers arbustifs (variétés anciennes) s’appuieront sur les limites du jardin.
Le second espace est la place de jeux, espace nouveau dédié aux habitants des deux immeubles.
Pour accéder au deux immeubles construits, par le bureau d’architecte Hofmann et Gailloud, nous empruntons, le troisième espace qui, depuis la rue, est l’accès principal.
Un jeu de rampes et d’escaliers vient dessiner le socle des immeubles; par une composition de plantes grimpantes nous avons pu préserver l’intimité des appartements au rez-de-chaussée. Le choix des matériaux, le traitement des différents niveaux, la gestion des eaux pluviales ainsi que la préservation d’espace pour planter étaient les enjeux principaux.


  • QUARTIERS

  •    




  • JARDIN PRIVÉS